Entre dans un monde hors du commun. Incarne ton personnage de mangas préféré ou un personnage de ton invention et viens vivre une aventure particulière parmi d'autres personnages de mangas
 

Partagez | 
 

 Comment ne pas retenir ses larmes ? Ne les retiens pas [PV Patty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Princesse & Admin
Princesse & Admin

Messages : 1169
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 29
Icône :
Localisation : Sunshine

Qui êtes vous ?
Niveau: Niveau B
Pouvoirs/Armes de base:
Objets/Armes/Pouvoirs obtenus:

MessageSujet: Comment ne pas retenir ses larmes ? Ne les retiens pas [PV Patty]   Mer 29 Fév - 20:10

Lentement, Prue était revenue sur Sunshine. Elle avait appelé Soubrette pour la ramener. Le robot était arrivé dans la cours du manoir des Hiwatari en empruntant la porte du temps. Elle avait retrouvé sa maîtresse sous la pluie qui tombait, à ce moment-là, crue sur la petite ville. Le regard vide de la blonde interpella le robot servante, qui accourra pour rattraper la jeune fille qui s'écroula de fatigue et de désespoir. Elle avait du sang sur elle … Mais ce n'était pas le sien. A qui était-il ? Soubrette s'était assurée que sa maîtresse n'était pas blessée physiquement puis avait ouvert une nouvelle fois la porte du temps. Sylvanna, la guerrière de Pluton en service, les avait accueillit sans comprendre …

A la petite maison dans la zone interdite de Sunshine, Soubrette préparait le repas du midi, s'assurant toutes les minutes que la princesse allait bien … Bien … Mot qui ne correspondait en rien en l'état de la blonde. Une serviette blanche posé sur ses cheveux, elle semblait complètement vidée d'émotions. Elle repassait dans sa tête les derniers événements. Son cœur ne semblait plus battre normalement. Il s'était que trop serré. Comme si on le lui avait arraché trop violemment … On lui avait volé une chose précieuse et pourtant, elle avait été consentante, elle ne s'était pas débattue. Elle s'était donné … Corps et âme. A un monstre … Comment avait-elle pu tomber aussi bas ? Mylène l'avait prévenu … Cette dernière n'allait pas prendre avec tolérance la nouvelle.

Prue allait encore plus morfler … Ou alors la jeune femme calmera sa colère en voyant l'état de sa filleule. Cet état vide et sans vie. Elle n'était plus qu'une marionnette que n'importe qui pouvait manier à sa guise. Mauvaise chose. Car c'était de cet état que le mal profitait généralement. Quand une personne était comme ça, le mal en profitait pour prendre possession d'elle. Et il pouvait en faire ce qu'il voulait. Tuer des gens, dire des paroles affreuses aux proches … Prue avait déjà été dans ce cas, il y a longtemps de ça … Elle avait rejoint le mal à la mort de son Senseï … Et les conséquences en avaient plus que terribles. Elle avait une dette à présent …

La pluie tombait aussi sur Sunshine. L'eau martelait les vitres de la maison. Le ciel était sombre, terrifiant. Quelques éclairs de temps en temps … C'était l'été pourtant. Et il n'avait pas fait aussi chaud pour que l'orage éclate ainsi. Enfin, rien n'aurait prédit ce temps aujourd'hui … Mais le temps, c'était le cristal d'or qui le prévoyait. Et le cristal d'or c'était le cœur de Prue en sommes. Alors le temps ressemblait à cette tempête dans son cœur. Qui ne cessait de se déchaîner encore et encore à l'intérieur mais en extérieur … Rien, le néant. Juste une pâle figure aux yeux vides. Un teint blanc comme la mort … Et cette envie grandissante de disparaître de la surface de la planête.

Son poing se serra. Encore une fois, elle payait les frais d'une relation détruite. D'un amour bloqué. Cette fois c'était à sens unique … La dernière fois, celui qu'elle aimait était mort. Là, celui actuellement, ne l'aime pas et n'aura aucun sentiments pour elle. Il l'avait dit, avait été explicite. Et le vieux crétin à côté, était en crise de rire devant ça. Quel affreux personnage … Qui mériterait de mourir. Elle avait faillit tuer les hommes de mains, en rage. Son côté vampire était ressortit après les dernières paroles du fossile. Tant mieux, qu'il ne vienne pas à Sunshine cet imbécile d'Hiwatari ! Moins elle le verra, mieux elle se portera. Il l'avait trahit. Il l'avait pour ainsi dire tuer de l'intérieur. Il lui avait mentit. Ou non … Juste exploité, faire croire une chose qui ne se ferait jamais.

Ou alors elle s'était lourdement trompée. Elle avait cru voir dans son regard de braise, qu'il l'aimait. Cette façon de lui faire l'amour … Elle s'était fourvoyée. Toute seule, elle s'était fait avoir. Elle le connaissait pourtant ! Kaï Hiwatari, lui, avoir des sentiments ? Même Tyson répliquerait que non ! Tyson … Les larmes coulèrent à nouveau sur les joues de la blonde. Si seulement son meilleur ami était présent, près d'elle … Pour la rassurer. C'était impossible … Et puis, il ne fallait pas qu'il la voit dans cet état. Il irait incendier Kaï sur place … Prue n'avait été qu'une idiote. Elle s'était laissé faire. Elle en avait si mal au cœur … « Tu croyais quoi ? Que j'allais te dire que je t'aimais, que je voulais tu sois ma petite-amie ? Tu crois vraiment que je voudrais d'une fille comme toi à mes côtés ? Pleurnicharde, caractère de cochon et surtout insupportable ! »

Sale … Salaud ! Il l'avait prit pour ces filles qu'il prend et qu'il rejette aussitôt ! L'enflure ! Comment a-t-il pu … ? Bien sûr qu'elle ne pensait pas qu'il veuille qu'elle soit sa petite-amie. Mais il n'avait aucune raison de le dire ainsi … Il n'avait qu'à la repousser doucement et être un peu poli pour le dire. « Tu n'as été qu'une nuit. Tu veux savoir quels sont mes sentiments envers toi ? » Une nuit … Une seule … Jusque là ça allait encore. Elle n'avait rien répliquer, le laissant dire. Bon, elle savait qu'il ne prendrait pas sa défense face à son grand-père mais bon … Mais la suite … Elle pensait qu'elle n'était pas comme ces filles, qu'elle était différente. Elle pensait être une amie, au moins ! Comme Hilary … « Tu n'es rien du tout pour moi. Tu n'as rien été. Tu n'as été qu'une putain et il a raison. Maintenant, pars, ta prestation est finie … »

Et là, la blonde fut choquée, détruite. Elle n'avait rien été pour lui … Rien du tout. Elle n'avait pas voulu entendre la pensée, trop en colère. Elle ne voulait plus penser que c'était à cause de la présence de Voltaire. Elle était tellement en rage. Ca lui semblait si sincère, que ça lui avait fait comme effet, un poignard en plein cœur. Les larmes continuèrent de couler à ce moment-là. Il avait eut ce qu'il voulait … Ca sonnait si vrai. Que ça ne lui semblait pas de la comédie. Elle ne voulait plus le plaindre de vouloir garder son héritage, d'être mené à la baguette par Voltaire … Il aurait pu être moins méchant, être moins du côté de son grand-père … Le jeune homme aurait pu prendre sur lui et être plus doux. Et au lieu de ça …

C'était pour ça que ça la tuait presque. Elle ne l'avait pas regardé partir. Elle était trop en colère pour cela. Pour comprendre … Pour tout comprendre. C'était son caractère après tout … A prendre tout mal, à ne pas réfléchir. Quand elle était blessée, elle n'était plus clémente. Et Voltaire était la goutte qui faisait déborder le vase.


-QU'IL VIENNE PAS !!! JE M'EN FOUS !!!

En rage, ses poings tombèrent sur la table basse du salon, alarmant le robot qui accourra à sa maîtresse, inquiète :


-Prue-hime …
-Saleté … Je … Je … Le Déteste …
-Prue-hime …


Les larmes coulèrent à flot. Et après le départ de Voltaire … Ses hommes de mains se sont avancés vers Prue, avec un sourire sadique. Le visage caché, elle restait figée. « Et si on s'amusait plutôt avec cette « putain » d'une nuit ? Hé poupée ! Tu fais pour combien ? » Elle serra les poings … La suite … N'était pas descriptive. Quelques minutes après … Les hommes de mains gisaient aux pieds de la blonde, agonisant mais pas à l'article de la mort. Le menton et la bouche pleine de sang, elle essuya vite fait avec la paume de sa main gauche, le regard meurtrier. Elle faisait peur … Elle avait été incontrôlable. Elle avait laissé les hommes de mains dans cet état partant dehors … Et la suite, on la savait déjà.

-Prue-hime … Le sang … A qui … ?

Enfin, Soubrette posait la terrible question, juste au moment où la porte d'entrée claqua. Prue leva son regard mort vers l'entrée. Une personne pour pouvoir l'aider à aller mieux … ?



Under
-J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir-
-Tu sais que je te tiens grâce à ce petit coup de rein !-
-Ce qui est dit est dit et je ne peux pas le retirer ... Je veux vivre mais tes mots peuvent me tuer ... Tu es le seul à pouvoir me faire tomber bas, bas, bas.-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dame de compagnie & élève de Seconde A
Dame de compagnie & élève de Seconde A

Messages : 21
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 39
Icône :

Qui êtes vous ?
Niveau: Niveau E
Pouvoirs/Armes de base:
Objets/Armes/Pouvoirs obtenus:

MessageSujet: Re: Comment ne pas retenir ses larmes ? Ne les retiens pas [PV Patty]   Lun 30 Avr - 15:31

La journée avait commencé sous de magnifiques rayons de soleil. La nature rayonnait de splendeur. La petite rosée du matin perlée sur les feuilles des rosiers près de la petite maisonnée. Une goutte tomba lourdement au sol lorsque la porte de la maison s'ouvrit sur une jolie demoiselle, tout sourire aux lèvres. Elle était habillée d'un uniforme vert foncé de soubrette, tablier blanc par-dessus. Ses cheveux, couleur noisette, étaient attaché en queue de cheval. Panier au bras, elle sauta les marches, atterrissant sur le sol pour respirer un maximum l'air pur. Il faisait si bon ce matin. Le soleil vint à peine de se lever sur Sunshine. Le silence résonnait dans cette partie de la zone interdite. La nature se réveillait à peine également. Les yeux fermés, elle huma l'air autour d'elle, comme si l'air lui avait manqué. Les odeurs agréables arrivèrent à ses narines, tout cela annonçait une excellente matinée. Elle pouvait aller tranquillement se promener dans les bois. Elle passa la matinée à cueillir des fruits. Elle eut à faire à quelques démons égarés dans la zone interdite mais grâce à ses pouvoirs, elle a pu les éliminer sans grands problèmes. Elle fredonnait un air de chanson tout en retournant vers la maison. Elle ne savait ce qui avait pu se passer en son absence. Elle ne sentait rien de précis, même pas une légère appréhension en posant sa main sur la poignée de la porte. Maladroite, dans son geste, elle fit tomber quelques framboises sur l'une des marches. Elle s'empressa de les récupérer en soupirant de soulagement. Elle se remit à sourire, soulagée de n'avoir rien perdu. Elle désirait faire des tartes, l'une à la framboise, l'autre aux myrtilles et une autre aux prunes. Elle espérait que sa maîtresse soit rentré du monde de Beyblade pour cet après-midi pour pouvoir goûter à ses pâtisseries … Elle ne s'attendait pas à la voir déjà là et dans un tel état … Elle actionna la poignée et ouvrit la porte lentement. Elle se stoppa dans son geste de refermer la porte …

-QU'IL VIENNE PAS !!! JE M'EN FOUS !!!
-Prue-hime …
-Saleté … Je … Je … Le Déteste …
-Prue-hime …


Le cœur de Patty se serra sous les paroles. La voix de la princesse semblait si chargée de tristesse et de haine que ça lui était douloureux. Elle serra son poing, le levant à sa bouche, les larmes aux yeux. Que s'était-il donc passé ? Elle claqua bruyamment la porte sans entendre « -Prue-hime … Le sang … A qui … ? ». Elle accourra vers le salon, le cœur battant, près à rompt tellement il lui semblait lourd d'inquiétude :

-Prue-hime !

Elle se figea en voyant le sale état de sa maîtresse. Prue était en larmes, elle avait les yeux tournés vers sa dame de compagnie comme si elle voulait une aide, un soutien … Que s'était-il passé ? Qui avait fait du mal à la princesse … ? Un seul nom arrivait rapidement dans la tête de la chocolat : Kaï Hiwatari. Prue devait aller au monde de Beyblade la veille pour parler de Sun Purple aux Blades Breakers. Le seul pouvant faire autant de mal à Prue, c'était …

*Kaï Hiwatari …*

Elle évita de le dire à voix haute. Tout ce que Prue avait besoin à l'heure actuelle, c'était de soutien et de réconfort. Patty accourra vers sa maîtresse, après avoir posé son panier au sol. Elle prit la blonde contre elle pour la serrer fort. Instinctivement, elle se balança pour bercer la princesse. Si c'était bien ce Kaï Hiwatari, Patty devait éviter d'en parler même si cela était bon. Mais pas maintenant … Prue était choquée. Elle devait d'abord s'en remettre, effacer le mauvais moment, pas tout mais une grande partie. Elle devait se calmer et y réfléchir calmement. Et pour ça, Patty savait qu'elle serait une aide précieuse pour ça …

-Calme, Prue-hime … Calmez-vous … Tout va aller mieux …

Soubrette comprit qu'elle ne pourrait pas fait plus que Patty. Soubrette était un robot, elle ne comprenait pas les sentiments même si elle s'inquiétait pour sa maîtresse. Le robot prit le panier pour l'emmener dans la cuisine. Elle allait terminer également son repas. Tout ce que Prue adorait. Soubrette ne pouvait faire que ça pour sa créatrice. Elle pouvait que la réconforter avec ses plats préférés …


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse & Admin
Princesse & Admin

Messages : 1169
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 29
Icône :
Localisation : Sunshine

Qui êtes vous ?
Niveau: Niveau B
Pouvoirs/Armes de base:
Objets/Armes/Pouvoirs obtenus:

MessageSujet: Re: Comment ne pas retenir ses larmes ? Ne les retiens pas [PV Patty]   Mar 5 Juin - 11:10

Une belle nuit, un doux rêve qui s'était littéralement transformé en un véritable cauchemar sans fin. Prue avait passé la plus magnifique des nuits. Elle avait perdu son innocence, ce qu'elle avait de plus précieux cette nuit-là … Pour un être horrible et affreux qui en réalité, se fichait bien d'elle. Il l'avait pourtant chéri l'espace d'une nuit et le lendemain matin, il l'avait jeté comme une vieille serviette. Il l'avait prit, s'en était servit puis l'avait jeté sans cérémonie, tout en la traitant comme une pute. Il avait presque manqué l'argent de la prestation qu'elle avait donné. Encore heureux qu'il ne lui ai pas prit l'idée de jeter une liasse de billets sur elle pour la récompenser comme à toutes ces filles publiques …

Le monde semblait s'écrouler sur elle. Le monde ne semblait plus tourner autour d'elle. Tout semblait s'être arrêté, figé. Il venait de faire la pire des erreurs. Il l'avait comme trahi, elle était dégoûtée. Et pourtant, elle n'avait pas comprit. Elle avait comprit l'inverse et ne voulait pas voir la vérité en face d'elle. Elle était trop meurtrie pour ça. Elle était au bord du gouffre. Elle n'avait, maintenant, plus goût en rien. Elle avait pourtant arrêté de pleurer, ses joues avaient encore les sillons de larmes qui les avaient parcouru sans fin comme un torrent. Dehors, la pluie commençait à cesser petit à petit. Le soleil ne revenait toujours pas malheureusement … Peut-être après ou alors jamais. Son cœur se serra. Elle aimerait tellement que quelqu'un vient à son aide, la soulage, la guérie de cette plaie profonde, la rassure … Qui ?

La porte d'entrée avait claqué, elle avait tourné le regard vers elle, figée, attendant que ça soit la personne tant espérée, tant demandée. Cette personne arrivera-t-elle à la rassurer, à faire en sorte que la blonde aille mieux ? Les yeux vides, elle fixa sa dame de compagnie entrer, l'air paniqué, inquiète. La jeune fille courra vers sa maîtresse. La blonde la regarda faire sans vraiment réagir. Les larmes ne venait plus. Sentir son amie la serrer contre elle et la bercer, la calmer un peu, petit à petit. Elle se laissa faire, glissant sa tête dans le creux de la dame de compagnie. Patty … Ta présence réchauffait le cœur de la princesse. Même si ce n'était qu'un peu, c'était déjà ça.


-Patty …

Elle s'écroula contre son amie, effondrée. Cette nuit et ce matin dans le monde de Beyblade l'avait vidé de toute son énergie. Soubrette alla donc préparer le repas du midi pendant que la blonde se reposait dans les bras de sa dame de compagnie. Ca faisait du bien … L'heure passa lorsque Soubrette arriva avec un plateau repas. Elle le posa devant les deux filles puis resta sur le côté, attendant une réaction :

-Je n'ai pas faim …

Elle savait que Patty allait réagir et dire qu'il fallait que la princesse mange. Mais Prue n'avait pas faim. Elle se retira des bras de son amie, comme sans vie. Il lui avait tout enlevé. Bizarrement, elle voulait parler, il fallait que ça sorte. Et puis … Patty demandera tout de ce qui s'était passé … Et Soubrette avait commencé à poser la question tout à l'heure.

-Le sang … n'est pas de moi. Mais des hommes de mains de Voltaire.

Réaction devinée pour Patty. Choquée et paniquée sûrement. Prue connaissait tellement bien sa Patty. La blonde posa sa main sur les lèvres de son amie pour l'empêcher de s'égosiller :

-J'ai perdu ma virginité avec Kaï … Et il m'a jeté comme si j'étais une pute … Devant son grand-père. Il me dégoûte …

Elle marqua un silence avant de reprendre :

-Avant même que tu ne penses à n'importe quoi … Je n'ai pas tué ces hommes. Ils sont juste blessé et c'est tout.

Exactement, elle ne les avait que mit à terre, le pif en sang après un sérieux coup de pied. Elle avait juste aussi bu leur sang, juste pour leur faire peur ...

-Bon et j'ai bu leur sang ! J'avais soif … Mais ils sont pas morts, rassures toi !

Elle soupira, las :

-Ils n'avaient pas à vouloir me violer, d'abord … !



Under
-J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir-
-Tu sais que je te tiens grâce à ce petit coup de rein !-
-Ce qui est dit est dit et je ne peux pas le retirer ... Je veux vivre mais tes mots peuvent me tuer ... Tu es le seul à pouvoir me faire tomber bas, bas, bas.-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dame de compagnie & élève de Seconde A
Dame de compagnie & élève de Seconde A

Messages : 21
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 39
Icône :

Qui êtes vous ?
Niveau: Niveau E
Pouvoirs/Armes de base:
Objets/Armes/Pouvoirs obtenus:

MessageSujet: Re: Comment ne pas retenir ses larmes ? Ne les retiens pas [PV Patty]   Sam 8 Sep - 12:38

Pendant que Soubrette préparait le repas, Patty essaya de calmer sa maîtresse, la laissant se reposer contre elle. Elle en avait besoin, la dame de compagnie le savait bien. Le seul remède était le réconfort, le calme et la chaleur humaine. Sa maîtresse ne semblait plus pleurer, elle avait dû donner toutes les larmes de son corps. Il faudra du temps pour guérir ce chagrin immense. La blessure du cœur sera éternelle néanmoins et personne ne pourra y faire quelque chose à part l’être qui en était la cause. Kaï Hiwatari lui-même … Qu’avait-il fait d’abord ? Ce devait être tellement horrible que Patty avait du mal à imaginer ce qu’il avait fait. Peut-être que la jeune princesse se livrera, s’abandonnera et dira ce qui s’est passé. Pas maintenant, cela devait et pouvait attendre. Mais après, elle devra livrer ce que son cœur contenait de terrible, et étancher sa soif de le dire à quelqu’un.
Le temps s’écoula et Soubrette revint de la cuisine avec un plateau repas. Elle le posa sur la table. Patty remarqua que le robot avait préparé deux assiettes pour que les deux humaines puissent manger ensemble. Prue arrivera-t-elle à manger ? La dame de compagnie n’en était pas sûre mais elle devrait la forcer. Car la blonde devait manger, c’était primordial. Elle n’allait pas jeuner pour un idiot de première catégorie qui lui avait brisé le cœur en morceaux ?
Comme elle le redoutait, la princesse avoua faussement de n’avoir pas faim avant de repousser Patty qui s’indigna et prit une fourchette, un couteau, coupant un morceau de viande pour aller nourrir sa maîtresse, inquiète. Mais celle-ci sortit une phrase étrange qui la cloua sur place. Le sang que la blonde avait encore sur les vêtements et qu’en la prenant dans ses bras en avait eu un peu sur sa robe de soubrette. Elle poussa un cri, horrifiée. Bien que cela ne soit pas le sang de sa maîtresse, elle eut un sursaut de panique. Des hommes de mains à qui ? Elle alla poser la question tant redoutée cependant la blonde posa sa main sur la bouche de sa dame de compagnie aussitôt, sachant que celle-ci allait crier.
Prue sembla se confier enfin. Les paroles étaient crues selon Patty qui fut rouge en instant. Les mots virginité et pute n’étaient pas vraiment dans son vocabulaire. Surtout « pute » qu’elle avait banni de son langage … Elle fit une sale tête à la réplique de Prue sur le fait qu’elle n’ait pas tué ces hommes de mains. Dans un sens, cela était très rassurant … Patty mit une main sur son cœur, mais elle fit à nouveau une sale tête quand Prue explosa en disant qu’elle avait néanmoins but leur sang !


-Quoi ?

Ce n’était pas du genre à la princesse. Elle qui disait tout le temps ne jamais plus vouloir boire du sang humain car elle désapprouvait ça et qu’elle faisait tout un fromage quand Hilary ou Kaïro se proposaient pour qu’elle boit leurs sangs pour qu’elle se soigne rapidement … Elle devait être bien en colère. Elle n’avait sans doute pas pu se contrôler après ce qui s’était passé.
Elle s’énerva à nouveau en répliquant qu’ils n’avaient pas à vouloir la violer. Patty fut offusquée mettant ses mains devant sa bouche :


-Prue-hime …

Un bruit de couverts qui tombe les sortit de leurs pensées. Elle se tourna vers Soubrette qui avait les yeux de couleur rouge, en mode combat, prêt à tuer.

-Ho non ! Soubrette-san ! Calmez-vous !

Elle posa rapidement ses couverts et essaya d’aller calmer le robot mais celui-ci l’envoie dire bonjour au mur derrière Prue. La princesse devait réagir. Le robot commença à s’éloigner vers la porte … Peut-être dans l’idée d’aller régler son compte entièrement à Kaï Hiwatari ou à ces hommes de mains ou les deux !
Patty, sonnée, ne se relevait pas. C’était noir autour … Elle était tombée dans l’inconscience …


[Désolée de l'immense retard ! =X]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse & Admin
Princesse & Admin

Messages : 1169
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 29
Icône :
Localisation : Sunshine

Qui êtes vous ?
Niveau: Niveau B
Pouvoirs/Armes de base:
Objets/Armes/Pouvoirs obtenus:

MessageSujet: Re: Comment ne pas retenir ses larmes ? Ne les retiens pas [PV Patty]   Sam 29 Sep - 21:32

Tout était allé trop vite. D'abord, Patty qui réagissait comme prévu, bon, là ça, ça allait encore, c'était prévisible mais Soubrette … Ca l'était moins. Dans un sens, normal. Elle ne supportait pas déjà à la base Hiwatari mais là qu'il avait fait du mal à sa maîtresse … C'était l'apocalypse ! Il fallait mieux ne pas être sur son passage dans ces moments-là … Mais bon ! Prue n'allait pas rester là sans rien faire … Dans un premier temps, aucune réaction de la blonde. Elle semblait réfléchir mais à un rythme très lent, très très lent. Son cerveau était en mode off à cet instant …

De voir les yeux rouge sang de son robot ne semblait faire aucun effet. Vraiment aucun. Même quand l'idée qu'elle tuerait Kaï dans cet état l'effleurait à cette vue. Ca ne semblait vraiment pas la paniquer, pas comme sa servante qui alla essayer de calmer Soubrette. Mais ça aussi c'était prévisible. Patty n'était pas en mesure d'arrêter la folie destructive d'un robot, c'était impossible … Alors rien d'étonnant qu'elle se fasse envoler contre un mur du salon … Se retrouvant inerte de ce fait.

Prue réagissait enfin, choquée. Son cerveau fonctionna à nouveau et elle accoura vers la porte d'entrée voyant son robot partir par la porte du temps. Trop tard pour la stopper, la porte s'était déjà refermée. Bon sang ! Elle s'inquiètera plus tard du cas Hiwatari/ Soubrette. L'heure était à aller voir si Patty n'avait rien de casser. Prue accoura à sa dame de compagnie, se mettant à genoux, paniquée :


-Patty ! Patty !

Aucune réponse. La blonde l'examina en vitesse. Rien d'alarmant, juste assommée. Elle la porta pour aller l'allonger sur le canapé, soulagée qu'elle n'ai rien de grave. Vérifiant qu'elle ne s'apprètera pas à se lever de sitôt, Prue se redressa, laissant un dernier regard sur Patty puis partit pour prendre elle aussi la porte du temps. Sylvanna l'emmena là où Soubrette était allée. Justement c'était le monde de Beyblade.

-Soubrette !

Sans pour autant crier car elle ne savait si d'autres hommes de mains ou alors Voltaire serait dans les parages. Dans un sens, ça lui faisait rien. Soubrette les aurait déjà tué … Un cri se fit entendre derrère le manoir. Elle le contourna en courant. Soubrette brûlait du linge avec ses lasers qu'une pauvre gouvernante essayait de mettre vu le temps beau qui était revenu.

-Soubrette ! Arrête !

La vieille femme épouvantée partit en courant se réfugier à l'intérieur, les traitant de sorcières. Bravo, oui bon d'accord, Prue en était une mais cette bonne femme devait penser que la blonde était mauvaise. Prue approcha lentement de son robot, un peu hésitante. Se prendre un rayon de laser dans la tronche n'a rien de réjouissant …

-Arrête tout de suite … Tout doux …

Le bruit d'un grincement de porte se fit entendre et Soubrette tira en direction du bruit. Prue sauta pour se mettre entre les deux pour éviter à la personne d'être blessée. Mais elle fut blessée à sa place, tombant lourdement au sol, se tenant l'épaule … La gouvernante hurla à cette vue et referma vite la porte, horrifiée. Et ben celle-là elle ne remerciera pas Prue à sa tête, elle semblait plus la maudir qu'autre chose ! Quelle poisse … La blonde était blessée maintenant …


-Prue-hime !

Blessée mais au moins ça a réveillé Soubrette qui accoura à Prue, apeurée.

-Soubrette … Tu es redevenue toi …

-Vous êtes blessée ! C'est de ma faute ! Rentrons !
-Rentrons … Patty est insconciente là-bas sur le canapé …
-C'est de ma faute aussi … ?
-On va dire ça … comme ça … Rentrons …


Soubrette aida Prue à se relever et elles retournèrent vers la maison. Soubrette ne sembla plus penser à une idée de meurtre trop inquiète pour sa maîtresse pour le moment … Elle soigna sa maîtresse du mieux qu'elle pouvait. Prue ne pouvait pas vraiment se soigner elle-même. Mais ses capacités de vampire commençaient déjà à guérir la plaie. Prue s'approcha de la belle au bois dormant qui dormait toujours.

Elle sourit, l'air mauvaise. Ca serait méchant si … Elle secoua la jeune fille comme un prunier pour la réveiller.


-Debout là dedans !

Pauvre Patty, elle n'avait pas pu voir ce qui s'était passé. Elle allait poser plein de questions comme d'habitude ! Mais Prue répondra bien sûr, cette fois sans hésiter. Elle soupira lentement. Cette histoire avait un peu dissipé son chagrin …



Under
-J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir-
-Tu sais que je te tiens grâce à ce petit coup de rein !-
-Ce qui est dit est dit et je ne peux pas le retirer ... Je veux vivre mais tes mots peuvent me tuer ... Tu es le seul à pouvoir me faire tomber bas, bas, bas.-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dame de compagnie & élève de Seconde A
Dame de compagnie & élève de Seconde A

Messages : 21
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 39
Icône :

Qui êtes vous ?
Niveau: Niveau E
Pouvoirs/Armes de base:
Objets/Armes/Pouvoirs obtenus:

MessageSujet: Re: Comment ne pas retenir ses larmes ? Ne les retiens pas [PV Patty]   Dim 21 Oct - 0:27

Beaucoup de neige. Il n'arrêtait pas de neiger, éternellement. Le froid rongeait la peau, la faisant rougir. La brise était glaciale, mordant à même la chaire. Marcher était difficile alors jouer n'en parlons pas. Et ce temps neigeux n'était en rien normal … Il semblait que le temps passer mais eux, ils ne vieillissaient jamais. Elle regarda ses mains, elle non plus ne vieillissait pas. Elle leva les yeux vers le plafond de la voûte neigeuse. Enfermée dans une montagne ou alors une prison, qu'en savait-elle ? Elle ne savait rien. Tout ce qu'elle savait c'était que les survivants avaient été enfermé ici après l'attaque, laissés ainsi, souffrant de cette neige éternelle, de ce perpétuel froid glacial … Et pourtant, étrangement que ça puisse paraître, ils ne mourraient pas de faim. Comme si cette magie avait arrêté le temps sur leur prison, comme si c'était hier alors que non … C'était invraisemblable et incompréhensif à la fois. Comment tout ça pouvait être possible ? Cependant, ce n'était pas ça qui la contrariait ou la chagrinait. Les enfants tournaient autour d'elle, essayant de continuer à s'amuser malgré tout. Ils devaient continuer à se réchauffer, main dans la main, s'amuser ensemble était sans doute la plus simple des manières de ne pas succomber au froid. Dans leur malheur, ils avaient la chance de survivre. Pas leurs parents, ni leurs aînés. Il restait encore quelques femmes mais à peine âgées de trentre ans. Les autres ont été sauvagement tués par les démons de glace comme les parents de Patty. Elle avait été témoin de leur mort sans qu'elle puisse user de ses pouvoirs de jupiter pour les sauver … Un démon l'avait épargné et l'avait envoyé dans ce temps hivernal éternel avec les autres …
Patty, inconsicente, rêvait du temps où elle était emprisonnée dans cette prison de glace. Pendant que sa maîtresse était partit empêcher Soubrette de commettre l'irréparable, elle semblait être agitée dans son sommeil profond. Quand Prue revint à la maison avec le robot, Patty était encore dans son rêve ou plutôt cauchemar. Les bruits, que le robot et la blonde faisaient, n'arrivaient pas à la sortir de son inconscience. Elle ne sentit pas la présence de la princesse près d'elle prête à faire une chose sans doute amusante pour elle mais pas pour la dame de compagnie.
Prue secoua la pauvre jeune fille comme un prunier. Elle était justement en train de rêver de l'instant où la blonde était venue les sauver. La princesse avait posé sa main sur le front de la jeune fille « Tout ira mieux à présent, vous êtes sauvés. » Ces paroles … Jamais Patty ne les oubliera … Jamais … Elle finit par se réveiller sous le choc d'être secouée, tout sourire rêveur aux lèvres.


« -Debout là dedans ! »
-Stop … Mademoiselle … Prue-hime !


Patty avait bien du mal à se remettre de ce balancement pour la réveiller. C'était bon, elle était réveillée ! Pas la peine de continuer à la martyriser …

-Je suis réveillée, Prue-hime … Ca va aller … Et vous ?

Elle détailla sa maîtresse, inquiète, après avoir essuyée ses yeux pour se remettre complétement. Elle remarqua la présence de Soubrette qui sembla embêtée. Que s'était-il passé ? Patty aimerait bien le savoir …

-Vous êtes blessée ! Prue-hime ?

Elle fit la moue en voyant que Soubrette avait déjà soigné comme elle pouvait la jeune princesse. La jeune fille soupira, soulagée que ça ne soit pas pire. Néanmoins, elle aimerait savoir. Le téléphone sonna à ce moment-là, l'empêchant de poser la question. Soubrette s'éloigna pour répondre. Patty essaya de questionner sa maîtresse pendant ce temps mais le robot revint aussitôt :

-Un appel pour vous, Prue-hime. Mylène-sama au téléphone.

Patty devra poser sa question une autre fois. Elle fit la grimace. Si Mylène apprenait ce qui s'était passé entre Prue-hime et Kaï-sama … Ca allait se passait très très mal … Pauvre Prue-hime … Qu'allait-elle faire pour que sa marraine ne sache rien … ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse & Admin
Princesse & Admin

Messages : 1169
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 29
Icône :
Localisation : Sunshine

Qui êtes vous ?
Niveau: Niveau B
Pouvoirs/Armes de base:
Objets/Armes/Pouvoirs obtenus:

MessageSujet: Re: Comment ne pas retenir ses larmes ? Ne les retiens pas [PV Patty]   Mar 30 Oct - 0:03

Prue secouait sa dame de compagnie et amie comme un prunier. Sans délicatesse, comme d'habitude. La blonde faillit rire quand Patty supplia d'arrêter. La princesse stoppa et soupira devant l'air paniquée de la jeune fille. Elle était blessée oui mais il n'avait pas mort d'homme, tout allait pour le mieux. Cependant, pour répondre, elle leva la tête lentement vers Soubrette qui devait se sentir gênée de ce qui s'était passé. Prue lui sourit pour lui faire comprendre que ce n'était rien.

Le téléphone sonna à ce moment-là, empêchant sûrement Patty de poser la fameuse question du comment du pourquoi. Enfin, ce qui s'était passé en gros. Prue allait tout expliquer à son amie lorsque Soubrette revint en lui disant que c'était Mylène au téléphone. Prue se figea, frissonnant. Son cœur se serra sous une peur bien connue … Il fallait qu'elle se reprenne. Il fallait que sa marraine ne sache rien du tout sinon … Pour ça, elle devait rester neutre dans sa façon de parler.


-Bien ! Je vais répondre !

Cachant son effroi, elle parvint à avoir un faux sourire tout en se dirigeant vers le téléphone. Elle souffla longuement une ou deux fois avant de prendre le combiné en main, le posant à son oreille.

-Allo, Mylène ?

-Enfin, je t'ai au téléphone, mon poussin ! Un portable ça ne sert pas que pour la décoration, tu sais …


Prue fit une sale tête en se rappelant où il était … Elle l'avait oublié chez Kaï ! Oh mince la gaffe ! Elle essaya de cacher son trouble. Les battements de son cœur étaient si forts qu'ils pourraient la trahir mais elle fit un violent effort pour se contrôler pour ne pas pleurer :

-Je … Je dois l'avoir oublier en mission.

-Quoi ? Tête de linotte ! Quoique je reconnaisse que c'est la première fois que tu le perds … Et tu sais où exactement ?
-Ca, ma chère marraine, c'est une bonne question !
-Quelle poisse … Bon, ça ne fait rien, ce n'était que ton portable personnel, il n'avait rien de spécial dedans … Bon, je t'appellais pour te rappeler la mise en route de Sunshine. Tu dois finir les travaux avec ta sœur et les autres demain.
-Hum hum … d'accord ! Merci de me le rappeler, Mylène.
-Bien, je te laisse, mon poussin ! Sois sage, bonne fin d'après-midi …
-Merci, toi aussi …
-Bye !
-Bye …


Vidée de tout sentiment, Prue revint dans le salon, lasse.

-J'ai oublié mon portable chez … Kaï. Mince alors …

Elle se ressaissit sachant l'impact de ces paroles sur Patty. Bonne fille, elle serait capable d'aller le chercher !

-Patty ! Euh … Ne t'inquiètes pas ! Ce n'est pas important ! Après tout ce n'est que mon portable personnel ! Ne sois pas obligé de le faire, s'il te plaît … N'y vas pas.

Prue eut un regard grave sur sa dame de compagnie puis se reprit :

-Je vais aller me coucher … Je suis morte de fatigue ! Soubrette réveille moi pour le dîner, tu m'apporteras un plateau repas …

-Haï, Prue-hime …
-Merci …


Prue fit un clin d'oeil à Patty avant de s'en aller vers sa chambre pour se reposer.


[On finit là le rp, tu peux poster encore à la suite si tu veux. Après on fera un rp Prue/Kaï à Sun Purple pour les retrouvailles et le portable ?]



Under
-J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir-
-Tu sais que je te tiens grâce à ce petit coup de rein !-
-Ce qui est dit est dit et je ne peux pas le retirer ... Je veux vivre mais tes mots peuvent me tuer ... Tu es le seul à pouvoir me faire tomber bas, bas, bas.-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dame de compagnie & élève de Seconde A
Dame de compagnie & élève de Seconde A

Messages : 21
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 39
Icône :

Qui êtes vous ?
Niveau: Niveau E
Pouvoirs/Armes de base:
Objets/Armes/Pouvoirs obtenus:

MessageSujet: Re: Comment ne pas retenir ses larmes ? Ne les retiens pas [PV Patty]   Mar 13 Nov - 23:52

Tendue, la jeune Patty attendait la fin de la conversation téléphonique. Ses doigts rejoints, la tête baissée, elle priait pour que Mylène-sama ne se doute de rien et que tout se passerait bien. Si jamais la marraine de sa maîtresse savait ce qui s'était passé, ça serait un peu la fin de tout. Il était facile d'imaginer comment Mylène-sama réagirait face à ça. Elle rendrait ennuque Kaï-sama et enverrait direct Prue-hime dans un couvent, habillée en none … Ce qui ne serait pas au goût de la folle blonde … Bien au contraire. Le temps parut très long et insupportable. Sa propre tension augmentait au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient. Finalement, Prue-hime revint dans le salon comme vidée. Patty se leva aussitôt, inquiète, attendant de savoir ce qui a été dit. Cependant, elle ne se montra pas insistante, ce qui aurait été grossier d'être trop indiscrète. Juste un regard sur sa maîtresse pour essayer de savoir. La princesse avoua avoir laissé son portable chez Kaï. La dame de compagnie fut embêtée et alla se proposer pour y aller. Bien sûr qu'elle serait prête à faire tout pour sa maîtresse, quitte à se sacrifier ! Mais Prue-hime fut plus rapide, sachant que Patty se serait proposé immédiatement. La folle blonde demanda expressément à sa dame de compagnie de ne pas y aller, ce qui chagrina énormément Patty qui dût ne pas insister.

-Bien, Prue-hime … Sachez que j'aurais été le chercher avec le plus grand des plaisirs si vous me l'avez ordonné. Je suivrais toujours vos ordres. Vous êtes ma priorité pour l'éternité, majestée.

Elle s'inclina, le regard sûr et déterminé. Jamais elle ne laisserait sa maîtresse dans le besoin. Elle sera là pour le moindre des désirs, envies ou idées. Même dans la vengeance, s'il y avait. Prue-hime expliqua qu'elle avait sommeil et qu'elle préférait aller se coucher. Elle ordonna à Soubrette de la réveiller pour le dîner et de lui apporter un plateau repas. Le robot accepta, sans hésiter puis la princesse fit un clin d'oeil à sa dame de compagnie qui rougit en s'inclinant encore. Elle serait prête à tout pour sa maitresse. Prête à tout … Cependant, Prue-hime avait ordonné à Patty de ne pas aller chercher le portable chez Kaï. Patty devait obéir aux ordres même si cela lui faisait mal … Elle alla dans la cuisine pour faire ses tartes. Elle n'allait pas gâcher les fruits qu'elle avait cueillit ce matin, très tôt ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Comment ne pas retenir ses larmes ? Ne les retiens pas [PV Patty]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comment ne pas retenir ses larmes ? Ne les retiens pas [PV Patty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment contrer un mumak?
» comment peindre des orientaux
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie SunPurple :: Sunshine :: La zone interdite :: La maison de Prue-